Maraîchers-restaurateurs

Le resto au fond du jardin

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Texte et photographies
Jean-Christophe Attard

Dans le prolongement de notre sujet sur l’autonomie alimentaire en Corse, nous avons rencontré, à Carbuccia, Vincent et Véro qui ont ouvert un petit restaurant au beau milieu de leur potager. Un bel exemple de circuit court !

«
Liberté encore que
celle de laisser la nature souveraine en leur
potager !
»

Le resto au fond du jardin - Quì magazine
Le resto au fond du jardin - Quì magazine
Le resto au fond du jardin - Quì magazine

La journée de Vincent et Véro Padovani commence toujours par l’immuable rituel d’un petit noir tonifiant savouré à sa juste mesure dans la fraîcheur matinale de la terrasse de leur restaurant surplombant la Gravona. Un bref instant de quiétude le temps que les premiers rayons du soleil accélèrent l’évaporation de la rosée sur les fruits et légumes que le couple de maraîchers s’apprête à cueillir pour le service de midi. Un début de journée relativement tranquille donc et atypique pour des restaurateurs qui le sont tout autant et le revendiquent. Avant d’ouvrir cette petite table sur le terrain familial en contrebas du village de Carbuccia, l’un et l’autre ont eu mille métiers : cordistes et cuisiniers tous deux, éducatrice spécialisée pour elle ou mécanicien pour lui… la liste serait trop longue pour l’évoquer ici. Soyons honnêtes, de prime abord, on pourrait croire Véro et Vincent un brin instables professionnellement. Mais en poursuivant la conversation, on perçoit, puis l’on comprend peu à peu le sentiment de liberté qui anime le couple et le motive dans ses choix de vie et notamment dans ses choix professionnels. À vrai dire, la rencontre de Véro et Vincent portait déjà en elle cette liberté revendiquée aujourd’hui. […]

Partenaires

  • Partenaire Torre Energy - Quì magazine
  • Partenaire Mercedes Noria - Quì magazine