Quì magazine Vol. 2

Aux frontières
de l'égalité

Logo Qui Magazine

Quì c'est quoi ?

Édité par l’agence Totem, Quì est un magazine corse conçu par des Corses pour parler en premier lieu aux Corses d’ici ou d’ailleurs. Mais Quì assume avant tout sa vocation universelle en abordant des thématiques qui transcendent largement les frontières géographiques, sociales ou culturelles de l’île. Certes Quì est né en Corse mais veut rayonner bien au-delà ! L’identité d’une île, d’un peuple, d’une culture si revendiquée soit-elle ne doit pas être exclusive ou synonyme de repli sur soi.

Le magazine est articulé autour d’un dossier central dont le thème change à chaque numéro. De la diversité des contributeurs, de la confrontation des idées, de la différence des points de vue et des perceptions découle ainsi une certaine définition du thème choisi.

Chaque numéro est également l’occasion de mener un grand entretien avec un intellectuel, un artiste ou une personnalité de premier plan à l’échelle nationale et internationale. Une partie du magazine est consacrée à des sujets de société, abordés sous l’angle d’un reportage, d’une chronique ou d’une interview. Une large part est également dévolue à l’environnement, l’agriculture ou l’alimentation et plus globalement sur le rapport de l’homme à la terre. Enfin, une dernière partie aborde des sujets culturels ou artistiques où alternent des portfolios et des chroniques.

Précédent
Suivant

L'édito du volume 2

Ouf, le cap du premier numéro a été franchi ! Vos réactions ont été nombreuses à nous parvenir par mails, sur nos réseaux sociaux ou au gré de nos rencontres… Avec un message assez unanime :  vous avez salué l’arrivée d’un nouveau magazine corse et vous avez apprécié la diversité et l’universalité de son contenu. Nous continuerons donc, pour vous, à creuser notre sillon éditorial en proposant une revue de qualité sur la Corse, faite en Corse mais toujours ouverte sur les autres et l’ailleurs ! 
Le long entretien accordé par l’un des plus grands penseurs français de notre époque pourrait résumer à lui seul notre démarche. Originaire de Sartène, Nicolas Grimaldi, n’a eu de cesse de transmettre son savoir dans les plus prestigieuses universités françaises avant de le livrer au plus grand nombre à travers ses nombreux ouvrages. Preuve, s’il en était besoin, que l’origine de la pensée, si insulaire soit-elle, n’entrave pas son rayonnement au-delà de nos rivages. 
Pour le grand dossier de ce volume, qui fait écho à la Liberté du premier Quì, nos contributeurs – qu’ils soient philosophes, journalistes, sociologues ou écrivains – ont sondé pour nous les frontières d’une Égalité sans cesse revendiquée, mais rarement respectée ou souvent ajournée.
Dans notre inlassable quête de fouiller les méandres de l’infiniment petit pour atteindre l’universel, nous vous invitons à pénétrer l’univers du Cyrnea Bar. Ce bistrot cortenais défie toutes les lois de la longévité et de la mixité. Entre ses murs étroits se côtoient le berger, l’avocat, le médecin, l’étudiant, le punk ou le nustrale pure souche…
Depuis son refuge de Prunu en Castagniccia, le photographe Bernard Cantié déploie une écriture photographique poétique et singulière. Comme une trace laissée pour la mémoire d’une île, d’un peuple, d’une époque qui connaît des bouleversements sans précédents. Le premier et le plus impérieux d’entre eux est sans nul doute climatique !
Sans sombrer dans le catastrophisme, nous sommes allés à la rencontre d’experts, de scientifiques, d’agriculteurs pour qui le changement climatique n’est pas une vue de l’esprit mais bel et bien un défi majeur de l’instant duquel nous ne pouvons plus détourner le regard. Comment pourrions-nous regarder ailleurs quand notre mer se réchauffe, quand notre maquis brûle, quand nos rivières se vident pour déborder soudain et envahir les rues de nos espaces urbanisés ? 
Nos villes et nos paysages sont-ils justement trop ou mal urbanisés ?, s’interrogent pour nous Marceddu Jureczek et Tonì Casalonga. 
Enfin, nous vous conduirons au cœur du quartier des Cannes à Ajaccio. Avec les Salines ou les Jardins de l’Empereur, celui-ci constitue l’un des quartiers « populaires » de la ville. Ce quartier longtemps défavorisé a concentré toutes les dérives d’une urbanisation galopante sans que ses concepteurs n’aient jamais tenu compte des contraintes que la nature imposait ou que la nécessaire cohabitation des hommes commandait. Par la volonté des pouvoirs publiques mais surtout par l’implication sans relâche de ses habitants, I Canni, connaît aujourd’hui une renaissance salutaire où la vie de quartier demeure, les gens se voient, se parlent et vivent ensemble malgré tout. Le « vivre ensemble », un concept devenu creux qu’il conviendrait cependant de reprendre en compte si l’on veut affronter les défis sociaux ou environnementaux de demain.

Dans ce deuxième Quì, nous vous proposons nos premiers podcasts afin de vous immerger davantage dans nos reportages et nos fictions et d’en saisir l’ambiance.

Bonne lecture et bonne écoute !  

Les contributeurs du volume 2

Marcel Jureczek - Quì magazine

Marcel Jureczek

Marcel Jureczek est professeur agrégé de Langue et de Culture Corses au lycée Laetitia Bonaparte d’Aiacciu.
Il est l’auteur de plusieurs romans, essais et recueils de nouvelles publiés en langue corse.

Dominique Memmi portrait

Dominique Memmi

Écrivaine, formatrice d’ateliers d’écriture Dominique Memmi est l’autrice de plusieurs romans et nouvelles qui mêlent fictions et expériences personnelles. Son dernier ouvrage « Corse insolite et secrète » est un guide paru aux éditions Jonglez. Elle écrit également pour les enfants.

Marie-Ange Filippi - Quì magazine

Marie-Ange Filippi

Après des études de philosophie, elle rejoint en 2017 France 3 Corse Via Stella en tant que chroniqueuse.

Elle réalise et anime aujourd’hui le format court Au Fond des Choses, première émission régionale dédiée à la sexualité.

Tonì Casalonga - Quì magazine

Tonì Casalonga

Tonì Casalonga, né le 8 mai 1938 à Ajaccio, est peintre, sculpteur, graveur et scénographe. Formé aux Beaux-Arts de Paris et à l’Accademia di Belle-Arti de Rome, il rentre en Corse au milieu des années 1960 où parallèlement à son parcours d’artiste, il s’engage très vite dans la vie publique. Figure emblématique du Riacquistu, il fut l’un des pionniers de la reconquête culturelle et du renouveau des formes artistiques insulaires.

Laure Filippi - Quì magazine

Laure Filippi

Originaire d’Ajaccio où elle vit et travaille, Laure Filippi a étudié la philosophie en classe préparatoire littéraire et à l’université de la Sorbonne (Paris-IV). Journaliste depuis plus de 17 ans, aujourd’hui reporter pour Corse-Matin, elle a également été enseignante. Passionnée par les sujets de société, les domaines de la culture et de la spiritualité, elle s’efforce de mettre sa plume au service d’une information tournée vers l’humain.

Bernard Cantié - Quì magazine

Bernard Cantié

Après 25 ans de vie parisienne et une carrière dans la communication, Bernard Cantié rentre définitivement en Corse, à Pruno, au milieu des années 2000 pour se consacrer entièrement à la photographie et à l’écriture. En 2015, son premier livre In paese, le bruit du souvenir paraît aux éditions Contrejour. En 2017, la Galerie Polka à Paris présente son exposition « Bastiaraiso », puis s’associe aux éditions Contrejour pour publier, en 2018, un livre éponyme.

Eva Mattei portrait

Eva Mattei

Journaliste depuis 20 ans en Corse, Eva Mattei a notamment travaillé pour Terra Corsa et Exceptions Corse(s), mais aussi pour des supports nationaux : L’Express, ou encore Viva. Docteur en ethnologie et passionnée de sciences sociales, elle a fait des sujets de société et du terrain insulaire des objets d’étude permanents. En tant que formatrice et enseignante, elle s’intéresse également de près aux problématiques éducatives.

Beata Peresson Portrait

Beata Peresson-Borkowska

Titulaire d’un Master de langue et de littérature françaises à l’Université de Varsovie, Beata Peresson poursuit son cursus en France pour se spécialiser dans la communication des organisations. Attachée à sa culture d’origine, elle est d’abord en charge de la communication de la Bibliothèque polonaise de Paris, avant de jeter l’ancre en Corse. Conjuguant les graphismes et l’écriture, elle travaille depuis 2019 avec l’Agence Totem, éditrice de Quì.

Morgane Quilichini portrait

Morgane Quilichini

Journaliste pour le quotidien Corse-Matin, depuis plus de dix ans, Morgane Quilichini est aujourd’hui cheffe d’agence à Corte. Née à Ajaccio, elle poursuit des études d’Histoire de l’Art à Aix-en-Provence avant d’intégrer la rédaction de Nice-Matin en 2010. Après avoir sillonné les Alpes-Maritimes et le Var, elle rentre en Corse. Férue d’écriture, elle a également signé quelques nouvelles.

Vanessa Codaccioni portrait

Vanessa Codaccioni

Vanessa Codaccioni est maîtresse de conférences en science politique à l’Université Paris8. Depuis sa thèse soutenue à la Sorbonne en 2011 et qui portait sur les procès politiques de la Libération à la fin de la guerre d’Algérie, elle n’a cessé de travailler sur la répression et d’alerter sur ses dérives, notamment à propos de l’antiterrorisme. Elle est l’auteur de plusieurs ouvrages sur la question, publiés chez Textuel ou CNRS Éditions.

Carole Zalberg portrait

Carole Zalberg

Carole Zalberg se plaît à explorer toutes les formes d’écriture : roman, nouvelle, poésie, scénario, théâtre, chansons, chroniques littéraires, lectures musicales.
Elle a publié une vingtaine d’ouvrages et a notamment obtenu le Prix Simenon pour Je dansais (Grasset, 2017), le Prix Littérature-Monde pour Feu pour feu (Actes Sud, 2014) et le Prix Métis des Lycéens pour A défaut d’Amérique (Actes Sud, 2012).

Partenaires

  • Partenaire Mercedes Noria - Quì magazine
  • Partenaire Torre Energy - Quì magazine

À retrouver dans Quì volume 2

Partenaires

  • Partenaire Vito Corse - Quì magazine
  • Partenaire Corsica Linea - Quì magazine

Boutique

Quì volume 1

Sur les chemins de la liberté

12€

Quì Volume 2

Aux frontières de l’égalité

14€

Abonnement 1 an ou 2 ans

3 ou 6 numéros (frais de livraison offerts)

à partir de

42€

Pour info

Prix en hausse : Comme vous avez pu l’entendre dans les médias, l’industrie papetière connaît une crise sans précédents. Cette crise vient du fait que deux pays, la Chine et les États-Unis, ont fait des offres d’achats de pâte à papier en Europe à + de 25 % de son cours de vente. Entre septembre 2020 et septembre 2021, la pâte à papier a ainsi augmenté de 68 %. Actuellement 50 % de la pâte à papier produite en Europe est vendue à ces deux pays.

Les conséquences :
– L’industrie papetière a augmenté le prix du papier de 20 à 25 % en l’espace de six mois.
– On constate une rupture des stocks sur certaines références de papiers. 
– À quoi s’ajoute l’augmentation : de l’énergie, des plaques d’impression en aluminium, des cartons et des coûts de transports.
– Les ateliers, ne pouvant absorber de telles augmentations, sont contraints de répercuter une partie de ces hausses sur les tarifs.

Souhaitant maintenir l’impression de notre magazine en France, nous avons donc été contraints, à notre tour, de répercuter partiellement cette augmentation du papier sur le prix de vente de notre magazine qui passe de 12 à 14 €. Toutefois, nous avons également rajouté du contenu en passant de 160 à 176 pages. Merci de votre compréhension.

Partenaires

  • Partenaire Sofitel - Quì magazine
  • Partenaire Museu Di Corsica - Quì magazine