Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Par Marie-Ange Filippi
Photographies Jean-Christophe Attard extraites de la série « Before Rocco »

Depuis la vague #metoo, la dénonciation des formes de
discriminations sexuelles s’accompagne d’une émancipation du discours.
Le sexe est désormais un sujet médiatique, sociologique, journalistique. On évoque une « libération de la parole » comme si le langage était jusqu’alors emprisonné dans l’évidence du corps…

«
Parler de sexe peut faire l’effet d’un phare de 20 000 volts projeté en pleine figure
»

dirty talk - Marie-Ange filippi - Quì Magazine

Pourquoi parler de sexe ? Pourquoi pas en fait ? Vraiment, quelle serait la raison valable pour ne pas parler de sexe ? La pudeur ? Allez voyons ! 

Pornhub concentre des millions de vues, l’affaire DSK a fait vendre des milliers de journaux et avant qu’on ne s’en lave les mains le pénis de Griveaux a été dans toutes les bouches. 

Non, la pudeur reste un mauvais argument ! En revanche, je vois plein de raisons d’en parler. En première ligne se tient la question de l’égalité. Même au plus profond de l’intime les inégalités existent et persistent. Parler c’est sortir du privé, mais c’est surtout consolider le socle fragile de l’égalité. […]

Partenaires

  • Partenaire Vito Corse - Quì magazine
  • Partenaire Corsica Linea - Quì magazine