Couverture Quì magazine - Frédéric Lenoir

Sur les chemins de la liberté

Pour ce premier numéro, nous avons décidé de vous entraîner sur nos chemins de liberté. En ces temps de pandémie, retrouver une liberté d’action, de parole, d’écriture apparaît plus que jamais comme une nécessité absolue. Qui mieux dès lors que l’écrivain et philosophe Frédéric Lenoir pouvait nous accompagner, nous guider sur cet étroit chemin qui mène à la liberté ? Toute sa vie, toute son œuvre ont été guidées et rythmées par ses choix libres et assumés. Ainsi, son expérience tout autant que sa parole peuvent nous être aujourd’hui d’un précieux secours.

La liberté réside aussi dans la maîtrise de la terre, à la fois berceau de notre identité et mère nourricière. Nous nous sommes ainsi interrogés, au-delà des incantations, sur les potentialités d’une autonomie alimentaire de la Corse. Si de jolies initiatives fleurissent ici ou là, c’est bien par la volonté des pouvoirs publics que nous pourrions y parvenir un jour !

Comme vous pourrez le constater dans ce premier numéro estival, point de plages paradisiaques, point d’hôtels de luxe ou de circuits touristiques bien ficelés à vous dévoiler… Au contraire : une certaine photographie de la Corse d’aujourd’hui. À l’image de Ponte-Leccia qui, sur le papier, n’a rien de la carte postale idyllique, mais constitue pourtant un lieu de vie agréable pour ses habitants.

Ne pas tomber dans les lieux communs, accorder du temps et de la place à nos contributeurs qu’ils soient écrivains, journalistes, photographes ou illustrateurs. Vous laissez aussi, à vous lecteurs, le temps de nous découvrir, de nous lire, de nous regarder sans injonctions de rapidité ou de rentabilité à tous crins.

Di core è di stintu questa rivista l’avemu fatta. Avà speremu ch’ella truvarà à so piazza ind’è voi per l’amore di a littura è di a scuperta.

Bon estate a tutti !

Volume 1

Formule

160 pages

Sortie

Août 2021

Les contributeurs du volume 1

Carole Zalberg portrait

Carole Zalberg

Carole Zalberg se plaît à explorer toutes les formes d’écriture : roman, nouvelle, poésie, scénario, théâtre, chansons, chroniques littéraires, lectures musicales.
Elle a publié une vingtaine d’ouvrages et a notamment obtenu le Prix Simenon pour Je dansais (Grasset, 2017), le Prix Littérature-Monde pour Feu pour feu (Actes Sud, 2014) et le Prix Métis des Lycéens pour A défaut d’Amérique (Actes Sud, 2012).

Dominique Memmi portrait

Dominique Memmi

Écrivaine, formatrice d’ateliers d’écriture Dominique Memmi est l’autrice de plusieurs romans et nouvelles qui mêlent fictions et expériences personnelles. Son dernier ouvrage « Corse insolite et secrète » est un guide paru aux éditions Jonglez. Elle écrit également pour les enfants.

Eva Mattei portrait

Eva Mattei

Journaliste depuis 20 ans en Corse, Eva Mattei a notamment travaillé pour Terra Corsa et Exceptions Corse(s), mais aussi pour des supports nationaux : L’Express, ou encore Viva. Docteur en ethnologie et passionnée de sciences sociales, elle a fait des sujets de société et du terrain insulaire des objets d’étude permanents. En tant que formatrice et enseignante, elle s’intéresse également de près aux problématiques éducatives.

Léa Eouzan Pieri portrait

Léa Eouzan Pieri

Diplômée de l’École Nationale Supérieure de la Photographie d’Arles en 2006, Lea Eouzan Pieri s’interroge depuis plusieurs années sur les nouveaux paysages politiques et les conséquences de leurs mutations. Histoire(s) contemporaine(s), travail autour des camps d’extermination et de concentration de la Seconde Guerre mondiale, pose la question de la mise en spectacle des lieux de mémoire et de leur consommation. 

Morgane Quilichini portrait

Morgane Quilichini

Journaliste pour le quotidien Corse-Matin, depuis plus de dix ans, Morgane Quilichini est aujourd’hui cheffe d’agence à Corte. Née à Ajaccio, elle poursuit des études d’Histoire de l’Art à Aix-en-Provence avant d’intégrer la rédaction de Nice-Matin en 2010. Après avoir sillonné les Alpes-Maritimes et le Var, elle rentre en Corse. Férue d’écriture, elle a également signé quelques nouvelles.

Vanessa Codaccioni portrait

Vanessa Codaccioni

Vanessa Codaccioni est maîtresse de conférences en science politique à l’Université Paris8. Depuis sa thèse soutenue à la Sorbonne en 2011 et qui portait sur les procès politiques de la Libération à la fin de la guerre d’Algérie, elle n’a cessé de travailler sur la répression et d’alerter sur ses dérives, notamment à propos de l’antiterrorisme. Elle est l’auteur de plusieurs ouvrages sur la question, publiés chez Textuel ou CNRS Éditions.

Odile Cazenave - Quì magazine

Odile Cazenave

Odile Cazenave est Professeur d’Études Françaises à la Boston University. Sa recherche porte sur l’écriture, l’esthétique et la réception de textes littéraires et filmiques postcoloniaux en français, et plus récemment sur les littératures de l’Océan Indien. Ses publications incluent Femmes rebelles : naissance d’un nouveau roman africain au féminin (1996), Afrique sur Seine. Une nouvelle génération de romanciers africains à Paris (2003). Elle a édité ou coédité plusieurs numéros de revues : Présence FrancophoneCultures SudNouvelles Études Francophones.

Beata Peresson Portrait

Beata Peresson-Borkowska

Titulaire d’un Master de langue et de littérature françaises à l’Université de Varsovie, Beata Peresson poursuit son cursus en France pour se spécialiser dans la communication des organisations. Attachée à sa culture d’origine, elle est d’abord en charge de la communication de la Bibliothèque polonaise de Paris, avant de jeter l’ancre en Corse. Conjuguant les graphismes et l’écriture, elle travaille depuis 2019 avec l’Agence Totem, éditrice de Quì.

Sommaire de Quì volume 1